Pandémie Grippale, travail à distance et téléréunions‎‏‎‎‎‎‎‎‎‏‏‎‎‎‎‎‎‎‏‎‎‏‎‎‎‏‏‏‏‏‏‏‏‏‎‏‎‏‎‎‏‎‎‏‎‎‏‎‎‏‏‏‎‎‏‎‎‎‏‏‎‎‏‎‏‏‎‎‏‏‎‏‏‎‎‎‏‎‏‏‏‎‎‏‏‏‎‏‏‎‎‏‎‏‎‎.

publié le 12 oct. 2009 à 13:18 par Rémi LEVY   [ mis à jour : 27 nov. 2009 à 14:51 ]
Votre entreprise est-elle prête à faire face à la pandémie comme le prévoit le plan gouvernemental ?

Il faut savoir que "Le plan gouvernemental est un outil opérationnel, fondé sur des mesures normées que les autorités peuvent décider d’appliquer en fonction de chaque situation concrète rencontrée."

«S’il apparaissait, dès son démarrage, que la pandémie fait de nombreuses victimes la priorité de sauvegarde des vies humaines imposerait, dès que notre pays serait touché, une interruption temporaire des activités non essentielles des administrations et des entreprises pour limiter les contacts favorisant la contagion.

Bien entendu, « Des modes intermédiaires, avec redéploiements de personnels, recours au travail à distance etc. doivent être prévus » Ainsi et afin d’anticiper, les entreprises doivent mettre en place un plan de continuité des activités. Celui ci doit prévoir entre autre, « les modes d’organisation pour le maintien de l’activité ». Ce plan de continuité est appliqué en cas de « risque imminent de pandémie » .

Il faut noter également que, « Le strict respect du maintien à domicile, dès lors que l’on est touché par la grippe, relève également du devoir de solidarité, pour limiter l’extension de la maladie. Chaque citoyen, dès lors, devient un gestionnaire de la crise à son niveau. Ce principe concerne à la fois les entreprises, les services, les commerces, les associations et les individus eux-mêmes.

Ainsi il est alors bien indiqué que si l’alerte passe en phase 6 (OMS) , les entreprises seront invités à recourir au travail à distance et aux téléréunions. Les grandes entreprises ont déjà pris leur précaution et sont d’hores et déjà prêtes à organiser le travail à distance notamment avec l’aide des technologies et d’Internet.

Par contre une récente enquête (*) montre que ce n’est pas le cas de la petite et moyenne entreprise."Si 70% des responsables de PME estiment pouvoir développer le télétravail, moins d’un sur trois (30%) est réellement en mesure de le faire pour la plupart (26%) ou pour tous leurs salariés (4%). 30% seraient totalement incapables de permettre le télétravail.

http://www.pandemie-grippale.gouv.fr/article.php3?id_article=549

(*) Enquête « Les dirigeants de TPE-PME et les effets de la grippe A » réalisée par l’Ifop et le RISC Group au début du mois de septembre
Comments